VOTRE SÉANCE
EN LIGNE :

TROUVEZ
VOTRE HYPNOPRATICIEN
PRENEZ
RENDEZ-VOUS
DEBUTEZ
VOTRE SÉANCE EN LIGNE

Derniers Articles

Les 3 petits cochons et la colère du loup

Imaginez une pièce, un petit enfant situé à une extrémité et lui faisant face de l

En savoir plus >>
Au-delà de la déception

Comme de nombreux compatriotes, c’est mon petit drapeau sous le bras, que je me suis rendu au bar d’en-ba

En savoir plus >>
L'hypnose vous fera aimer votre déclaration d'impot

Cette accroche vous semble surprenante, voir parfaitement irréaliste ou mensongère, et pourtant. Il suf

En savoir plus >>
Sortir de la routine

Souvent avant d’aller voir un hypnopraticien pour s’attaquer à un problème, quel qu’i

En savoir plus >>
Share on Facebook

L’histoire de l’hypnose!

By Yann Hirsch | 15/09/2014 |

De l’Antiquité jusque dans nos hopitaux.

L’hypnose est une discipline bien plus ancienne qu’on ne le pense. Si l’hypnose est revenue sur le devant de la scène ces dernières années à la faveur des découvertes en neurosciences, c’est en effet une discipline bien plus ancienne que la psychanalyse.
Si on conçoit l’hypnose comme un ensemble de techniques de communication, on peut faire remonter aux début de nos civilisations l’utilisation des premières techniques hypnotiques : certains voient dans l’art de la persuasion des sophistes, ou celui de la maïeutique de Socrate, les premières descriptions fournies de techniques hypnotiques.

En tant que discipline, l’hypnose prend ses racines au 18e siècle avec Franz Anton Mesmer (c’est en hommage à ce médecin allemand que le Mesmer que nous connaissons aujourd’hui a choisi son nom de scène). Il est le premier à répertorier les phénomènes de transe les décrivant comme “Magnétisme animal”. Si l’explication parait aujourd’hui irrationnelle, c’est en réalité la première tentative de rationalisation de phénomènes jusque-là considérés au mieux magiques au pire démoniaques.

De nombreux médecins s'emparent alors du sujet et lui donnent le nom d’hypnose au 19e siècle. Les 2 principaux acteurs de cette évolution sont le neurologue Jean-Martin Charcot qui exerçait à l'hôpital de la Salpêtrière et Hippolyte Bernheim à l’école de Nancy.
Freud, lui-même, étudiera et pratiquera l’hypnose durant 10 ans avant de finalement fonder la psychanalyse.
A l’époque, l’hypnose souffre du manque de compréhension scientifique sur le fonctionnement du cerveau. Les scientifiques de l’époque sont alors incapables de démontrer l’existence au niveau neurologique de l’état hypnotique. Ce n’est qu’à la fin du 20e siècle que les neuroscientifiques mettront à jour à l’aide de scanner l’existence de l’état hypnotique. Par ailleurs, à l’époque, on pense alors que seule une faible partie de la population est hypnotisable limitant largement la portée de l’hypnose. Incapable d’en comprendre le fonctionnement et de l’appliquer à tous, la plupart des médecins se détournent alors de l’hypnose.

C’est au milieu du 20e siècle, que Milton Erickson, psychologue et médecin américain, redonne un souffle nouveau à l’hypnose. C’est sur ses travaux que se fonde la quasi totalité de la pratique clinique et thérapeutique de l’hypnose aujourd’hui (lui laissant ainsi le nom d’hypnose Ericksonienne) et plus généralement l’ensemble des thérapies dites brèves et comportementales.
Aujourd’hui, l’hypnose a de plus en plus une place de choix dans nos sociétés. Que ce soit au bloc opératoire où de plus en plus, les techniques d’hypno-sédation se substituent à l’anesthésie générale, à la maternité où de plus en plus, la péridurale s’efface au profit de l’hypnose ou dans la plupart des formes de coaching modernes qui empruntent de nombreuses techniques à l’hypnose.
Cette histoire de l’hypnose est bien évidemment une version très raccourcie et laisse malheureusement de côté de nombreux artisans pourtant majeurs de cette discipline tel que James Braid, Ambroise-Auguste Liébeault, Emile Coué, Dave Elmann, etc.

Hypnopraticens conseillés

Faire une autre recherche

Aujourd'hui

les heures sont indiquées dans le fuseau horaire français (GMT +1)

ANNULER
CONFIRMER RENDEZ-VOUS

Aucun creneau horaire ne vous convient Envoyer un message pour en demander un autre